Paroles de Star

Publié le par Yentl

« Michael Jackson est né en août 1958, comme moi. Michael Jackson a grandi dans le Midwest, comme moi. Michael Jackson a huit frères et sœurs, comme moi. A six ans, il est devenu une star. A six ans, j’ai perdu ma mère. Je n’ai jamais eu de mère et lui n’a jamais eu d’enfance. Quand on vous prive de quelque chose, vous devenez obsédé par cette chose toute votre vie. J’ai grandi en recherchant une mère et j’ai parfois réussi, mais comment voulez-vous vous créer une enfance lorsque vous êtes sous le feu des projecteurs du monde, votre vie entière ?

Michael Jackson était un héros. Il a chanté dans les plus grands endroits du monde, il a vendu des centaines de milliers de disques, il a dîné avec des premiers ministres et des présidents. Les femmes en tombaient amoureuses, les hommes en tombaient amoureux. Tout le monde voulait danser comme lui, il semblait venir d’un autre monde, mais il était aussi un humain. Comme la plupart des artistes, il était triste et devait gérer son sentiment d’insécurité. Je ne peux pas dire que nous ayons été les meilleurs amis, mais en 1991 j’ai décidé que je voulais apprendre à mieux le connaître. Alors je l’ai invité à dîner, juste lui et moi. Il a accepté et est venu chez moi sans aucun garde du corps. Nous avons roulé jusqu’à un restaurant. Il faisait nuit, mais il gardait ses lunettes de soleil. Je lui ai dit : "Michael, peux-tu enlever ces lunettes pour que je puisse voir tes yeux ? " Il n’a rien dit pendant un instant et puis il a enlevé ses lunettes en me souriant et a dit : "Est-ce que tu me vois maintenant ? Est-ce que c’est mieux ? "

Puis nous sommes revenus chez moi pour voir un film, allongés sur le canapé comme deux kids. A un moment, il a approché sa main de la mienne et j’ai senti qu’il cherchait une amie et non une amoureuse. J’étais heureuse de lui apporter cela. Alors, il n’était plus une superstar, juste un être humain. Nous sommes sortis ensemble quelques fois puis, sans vraie raison, nous nous sommes perdus de vue.

Quand j’ai appris le décès de Michael, j’étais à Londres, là-même où il était censé faire son grand retour un peu plus tard. J'ai alors pensé : "Je l’ai abandonné, nous l’avons abandonné. Nous avons laissé cette magnifique créature, qui a un jour enflammé le monde, glisser et s’enfoncer jusqu’à tomber. Alors qu’il était occupé à construire une famille et à reconstruire sa carrière, nous étions occupés à le juger. La plupart d’entre nous lui avons tourné le dos. " Je suis alors allée sur Internet, j’ai regardé ses clips et ses chansons et me suis dis : "Mon Dieu, il était si unique, si original, si rare et il n’y aura plus jamais quelqu’un comme lui. C’était un Roi. " Mais c’était aussi un être humain. Nous sommes tous des humains, nous avons parfois besoin de perdre quelque chose avant de pouvoir l’apprécier à sa juste valeur.

Oui, Michael Jackson était un être humain, mais c’était aussi un Roi. Longue vie au Roi!»

 

Madonna
(Source http://www.madonnaenligne.com)


Bye

Publié dans MJ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
C'était un être à part, comme il en existe peu, un artiste, un homme enfant, un créateur. Un être débordant de gentillesse. Il aura connu la gloire et l'argent et en même temps tous les tracas et toutes les angoisses que l'existence peut semer. Il n'était certainement pas heureux, la mort, une délivrance, peut-être ?<br /> Je l'appréciais beaucoup. Un pilier de mon enfance.<br /> Des bises
Répondre
Y
<br /> La délivrance... oui, dans un sens.<br /> Mais égoïstement peut être, je pense qu'il avait encore tant de choses à vivre et à nous faire partager qu'il est parti bien trop tôt.<br /> Bisous - Yentl<br /> <br /> <br />
J
Tiens, tu vas pas en croire les oreilles de tes yeux, mais j'ai cru que c'était toi qui... (oui, comme le comm d'avant)...mais non, mais non... c'était la Madonna...
Répondre
Y
<br /> Et si la bouche de mon clavier te répondait la même chose que la réponse au comm d'avant ? Mais non, mais non... c'était pas moi...<br /> Bon dimanche - Yentl<br /> <br /> <br />
B
Joli hommage en effet. C'est vrai que ces accusations contre Michael ont toujours sonné faux pour moi. Je ne l'imaginais pas faire du mal à des enfants mais j'imaginais très bien des parents essayer de profiter de sa notoriété pour l'accuser de tout ça.<br /> Oui, c'était un être humain mais malheureusement pour lui, il n'a pas forcément été entouré des bonnes personnes.
Répondre
Y
<br /> Oui, le malheur avec ce genre d'accusations, c'est qu'elles vous collent à la peau même si vous êtes acquitté... Et ça, ça l'a détruit !<br /> Bisous - Yentl<br /> <br /> <br />
A
J'ai souvent eu envie de l'étreindre, amicalement bien sûr, et de protéger ce jeune Bambi, un surnom qui lui allait comme un gant : j'aimais la douceur de son visage, et son regard un peu craintif parfois.<br /> Il était trop bon et généraux pour ce monde. Il a laissé un message d'amour universel.
Répondre
Y
<br /> Merci de l'écrire Armide, je pense que nous sommes nombreux(ses) dans le même cas !<br /> Il sera toujours là par ce qu'il nous a léguer, ne laissons jamais s'éteindre cette mémoire.<br /> Gros bisous - Yentl<br /> <br /> <br />
M
Génial cet article. Merci. Bon week-end. Malika.
Répondre
Y
<br /> J'ai trouvé l'hommage de Madonna très poignant durant les MTV Video Music Awards... Dommage qu'ils aient supprimer la vidéo complete mais je crois pouvoir finir par la retrouver sur le site de<br /> MTV.<br /> Bye - Yentl<br /> <br /> <br />